BFM BUSINESS

Fashion Network

POUR LA BEAUTÉ DE LUXE, LA CRISE DU COVID-19 EST SOURCE D’OPPORTUNITÉS

En avance par rapport aux autres secteurs du Luxe pour ce qui est de la digitalisation, le segment de la Beauté s’est notamment illustré pendant le confinement à travers la consultation virtuelle qui a permis aux clients d’obtenir des conseils beauté personnalisés depuis chez eux.
Le marché des Parfums et Cosmétiques de Luxe se révèle mieux armé que les autres secteurs pour affronter l’après-Covid-19. Il représente un quart du marché global des Parfums et Cosmétiques et a généré en 2019 la moitié de la croissance mondiale.
« Il récupère plus vite généralement que les autres industries du Luxe et il est extrêmement bien positionné pour faire face à la situation », confirme Véronique Le Bansais, Partner MAD Strategy et l’une des auteurs du second volet « Question de catégorie : de l’Horlogerie Joaillerie à la Beauté », de l’étude « Luxury convalescence: fast-forwarding » réalisée par MAD.

Fashion Network

AVEC LE COVID-19, HORLOGERIE ET JOAILLERIE AMORCENT LEUR REVOLUTION

L’Horlogerie & Joaillerie est le segment de Luxe qui a le plus souffert ces dernières semaines. Touché de plein fouet par les fermetures des magasins, il n’a pu compenser son recul avec l’e-commerce, contrairement au segment de la Beauté.
« La crise doit être un électrochoc pour ce secteur, et doit faire bouger les Maisons (…). L’Horlogerie & la Joaillerie pourraient saisir l’opportunité de cette crise pour repenser leurs modes d’engagement clients, que ce soit via l’approche des différents canaux de distribution, l’équilibre de l’offre produit, le rôle des Grands Vendeurs et les points de contact online », estime Marie Marchant, Partner de MAD Strategy et l’une des auteurs du second volet « Question de catégorie : de l’Horlogerie Joaillerie à la Beauté », de l’étude « Luxury convalescence: fast-forwarding » réalisée par MAD.

Fashion Network

MARIE MARCHANT (MAD) : « IL EST LÉGITIME QUE LVMH S’INTERROGE SUR LE VRAI PRIX À PAYER POUR ACQUERIR TIFFANY »

En novembre dernier, LVMH avait annoncé s’emparer du célèbre joaillier Tiffany & Co. pour 14,7 milliards d’euros, la clôture de l’opération étant prévue pour mi-2020. Une acquisition record pour le secteur, dont les conditions financières pourraient être renégociées au vu de la récente évolution du marché. Experte du secteur Horlogerie & Joaillerie, Marie Marchant analyse les enjeux de cette acquisition dans le contexte de la crise actuelle pour FashionNetwork.com.

L’Officiel Horlogerie & Bijouterie

RECHERCHER LA COHÉRENCE PARFAITE ENTRE LA MARQUE, SES VALEURS ET SES EXPRESSIONS

Dans le contexte de la crise actuelle Delphine Vitry, Partner et Cofondatrice de MAD, cabinet de conseil leader dans le Luxe, nous partage sa vision sur les nouveaux défis auxquels sont confrontés les Maisons : gestion des clients, adaptation du retail aux besoins de la croissance, communication digitale et renforcement de la « Brand Equity ».

La pandémie pourrait accélérer certaines tendances notamment la croissance du marché domestique chinois du Luxe, l’émergence d’une culture du changement et l’importance accrue du storytelling pour les Maisons de Luxe.